Chirurgie Ophtalmologique

Gros plan d'un oeil humainLa clinique Victor Hugo lance son activité de chirurgie ophtalmologique le 19 septembre prochain, avec l’ouverture d’un service dédié à une prise en charge fast-track.

Les interventions ophtalmologiques, à la clinique Victor Hugo, couvrent la majorité des pathologies de l’œil :

  • La chirurgie de la cataracte
  • La chirurgie de la rétine
  • La chirurgie des paupières, du regard et des voies lacrymales (blépharoplastie, entropion, ectropion, ptosis, chalazion)
  • La chirurgie du glaucome
  • La chirurgie du ptérygion

Opération de chirurgie ophtalmologiqueNotre équipe

Notre équipe est composée de 10 chirurgiens formés dans des centres prestigieux et reconnus (Centre Hospitalier National d’Ophtalmologie des Quinze-Vingts et la fondation ophtalmologique Adolphe de Rothschild, hôpital Cochin (APHP), Hôpitaux d’Instruction des Armées, etc.). Ils bénéficient de formations initiales et continues pluridisciplinaires afin de couvrir l’ensemble des pathologies de l’œil et ainsi vous assurer une prise en charge totale des troubles ophtalmologiques.

Zoom sur la chirurgie de la cataracte

La cataracte est une opacification du cristallin, une petite lentille située juste derrière l’iris. Le cristallin est transparent jusqu’à l’apparition de la cataracte mais la cataracte n’est que rarement visible à l’œil nu.

Elle peut évoluer de manière plus ou moins rapide.

Elle consiste à fragmenter puis aspirer le cristallin, par une incision de 2 millimètres, tout en gardant son enveloppe pour permettre la mise en place d’un implant oculaire. L’implant intraoculaire corrigera le ou les défauts de vision associés.

L’intervention est très courte et dure le plus souvent moins de 10 minutes. L’anesthésie locale dans l’immense majorité des cas. Exceptionnellement une anesthésie générale est réalisée.

La chirurgie se déroule en ambulatoire et le patient reste moins de 4 heures à la Clinique.

L’opération de la cataracte n’est douloureuse ni pendant l’intervention ni après l’intervention.

Dès le lendemain, le patient peut vaquer à ses occupations. Un traitement postopératoire anti-inflammatoire sera prescrit pour 15 à 30 jours.

Zoom sur la chirurgie de la rétine

D’une épaisseur de moins de 200 microns, la rétine est constituée de plusieurs couches et de millions de photorecepteurs.

Elles sont malheureusement nombreuses et doivent être abordées de manières parfois très différentes : chirurgie, injection dans l’œil ou encore prise médicamenteuses.

Les plus connue sont la DMLA (Dégénérescence maculaire liée à l’âge), le décollement de rétine (plus fréquent chez le fort myope), la membrane épirétinienne ou encore la rétinopathie diabétique.

Il n’y a pas d’âge spécifique. Certaines maladies comme la DMLA touchent les patients après 65 ans, d’autres comme la choriorétinopathie séreuse centrale touchent principalement les hommes de 25 à 45 ans.

Les maladies de la rétine peuvent occasionner un baisse d’acuité visuelle, une déformation des lignes ou encore modifier le champ visuel.

La chirurgie de la rétine se réalise par des petits trous à l’image de la coelioscopie. Le plus souvent les trous font moins d’un demi-millimètre. Les instruments utilisés sont donc extrêmement fins. de la chirurgie.

L’intervention est plus ou moins longue selon la pathologie, en moyenne elle dure une trentaine de minutes mais peut durer jusqu’à 1H. Le mode d’anesthésie sera choisi selon l’état de santé, l’âge du patient, la pathologie à traiter et la durée de l’intervention.

Lors d’une anesthésie locale, la chirurgie se déroule en ambulatoire et le patient reste moins de 4 heures à la Clinique.

L’opération de la rétine n’est ni douloureuse pendant l’intervention ni après l’intervention. Elle nécessite par contre parfois de tenir une position stricte pendant une dizaine de jours : tête en bas le plus souvent qu’on nomme « position bulle ». L’œil peut être un peu rouge pendant quelques jours.

Dès le lendemain, le patient peut lire et marcher. Si une position particulière a été prescrite, il faudra respecter cette position pendant ses activités. Une dizaine de jours sera nécessaire pour reprendre la conduite et un mois pour soulever des charges lourdes.

Zoom sur la chirurgie des paupières, du regard et des voies lacrymales

La chirurgie des paupières recouvre la chirurgie esthétique (la blépharoplastie qui peut se faire sur les paupières inférieures et/ou supérieures) et la chirurgie fonctionnelle (le ptosis).

L’intervention est plus ou moins longue selon la chirurgie, en moyenne elle dure une trentaine de minutes pour deux paupières. Le mode d’anesthésie sera choisi selon l’état de santé, l’âge du patient, la pathologie à traiter et la durée de l’intervention. Le plus souvent c’est l’anesthésie générale qui est privilégiée.

La chirurgie n’est pas douloureuse et les suites opératoires ne le sont pas, il peut par contre y avoir un inconfort pendant 48 heures.

L’œdème et les ecchymoses disparaissent en 8 à 15 jours permettant de reprendre la vie sociale.

Zoom sur la chirurgie du glaucome

Le glaucome est une maladie dégénérative du nerf optique. Il provoque une perte progressive du champ visuel périphérique. Le plus souvent la maladie évolue lentement : c’est un glaucome chronique. Le risque, si le Glaucome n’est pas traité est une perte de vision définitive. Les causes du glaucome sont une augmentation de la pression oculaire qui est directement en lien avec le trabéculum, qui permet d’évacuer le liquide qui circule dans l’oeil.

Le glaucome chronique apparaît en général après 40 ans et touche moins de 2% de la population. Cependant il peut être présent dès l’enfance ou venir tardivement après 80 ans.

L’opération du glaucome est réalisée lorsque le traitement laser ou les traitements par collyre ne sont pas ou plus efficaces. Elle consiste à réaliser une fine trappe qui permet d’évacuer l’excès de liquide présent dans l’œil, permettant de réduire la pression oculaire à une valeur permettant de stabiliser la pathologie. Il existe différentes techniques pour parvenir à ce résultat : trabéculectomie, sclérectomie, ou MIGS.

L’intervention dure moins de 30 minutes et est indolore. Par contre, une sensation de grain de sable peut être présente pendant quelques jours après l’opération du glaucome.
Une coque sera placée sur l’oeil après l’opération du glaucome afin de le protéger pendant quelques jours. Il est normal de ressentir une gêne ou d’avoir l’oeil rouge après l’opération et parfois la paupière gonflée.

Zoom sur la chirurgie du ptérygion

Le ptérygion est une lésion bénigne de la conjonctive, membrane superficielle qui tapisse la surface de l’œil.

En l’absence de traitement, le ptérygion, d’abord limité à la conjonctive, s’étend à la cornée. Il devient gênant par son caractère inesthétique et par l’apparition d’irritations chroniques. L’extension à la cornée peut entraîner, à la longue, un trouble visuel.

La chirurgie du ptérygion se déroule en milieu chirurgical stérile et sous microscope opératoire.

L’intervention se déroule habituellement sous anesthésie locale, en chirurgie ambulatoire. Une consultation avec un médecin anesthésiste est nécessaire avant l’intervention.

L’opération consiste à retirer totalement le ptérygion. Il s’agit d’une chirurgie de surface, sans ouverture de l’œil. Les techniques chirurgicales modernes permettent un résultat esthétique très satisfaisant et une réduction du risque de récidive.

Dans la très grande majorité des cas, l’œil est peu douloureux mais il peut présenter, pendant quelques temps, une certaine rougeur avec larmoiement. Les soins sont limités à l’instillation de gouttes et l’application d’une pommade. Une protection oculaire peut être conseillée. Une analyse anatomo-pathologique de la lésion peut être effectuée. La cicatrisation peut laisser une opacité ou une déformation de la cornée (astigmatisme), responsable d’un trouble visuel.

LZoom sur la chirurgie réfractive

La chirurgie réfractive regroupe différentes opérations des yeux permettant de corriger les troubles de la vision à l’aide d’un laser. En corrigeant les erreurs réfractives (Myopie, cataracte, hypermétropie, astigmatisme, presbytie, keratocône), cette chirurgie réduit la dépendance à la correction optique : le patient opéré voit mieux sans lunettes et lentilles.

La chirurgie réfractive peut être réalisée en cabinet médical.

Aller au contenu principal